Logo marque bretagne
fleche illustrative
Copyright Forum Groupe La Poste Bretagne

Témoignage client : PIC Rennes Armorique

Les relations entre la Plateforme Industrielle Courrier de Rennes et l’Établissement et Service d'aide par le travail, Utopi Saint-Jacques, sont un bel exemple du soutien de La Poste à l’Économie sociale et solidaire.

Posté le jeudi 28 novembre 2019
Partager Partager par mail

Depuis sa création en 2012, la plateforme industrielle courrier Rennes Armorique entretien de nombreuses relations avec l’établissement et service d'aide par le travail* (ESAT, ex CAT) d’Apigné (35). Régulièrement des agents assistent des postiers de la PIC dans différents domaines.

"Nous avons régulièrement des équipes d'Utopi Saint-Jacques de la Lande, soit une quinzaine de personnes qui viennent travailler chez nous encadré par un moniteur, précise Jean-Claude Baron, Responsable Technique Supports Sécurité Sûreté de la PIC. Cela se passe très bien. Ils font de l’excellent travail dans une bonne ambiance."

Ainsi les moutons arrivés depuis peu sur les terrains extérieurs de la PIC pour pratiquer l’éco- pâturage ne peuvent pas encore tailler les haies (il y en a 1 km), le travail est effectué par des agents de l’ESAT. De même, le tri des courriers ne pouvant pas passer dans les machines, notamment ceux en "retour d’expéditeur" qui demandent un traitement manuel, leur est confié (cf photo). A la plus grande satisfaction des responsables de la PIC.

Une relation de qualité

Une satisfaction partagée par Anne Desquesnes, responsable de l’ESAT d’Apigné (devenu en 2019 Utopi Saint-Jacques de la Lande). "Les relations entre La Poste et notre structure sont anciennes, précise-t-elle. Dans le temps, nous dépoussiérions les sacs de courrier en tissus. Depuis, grâce aux moyens mis en place par la direction de la PIC pour nous accompagner, nous avons pu décrocher plusieurs appels d’offres auprès de la direction des achats." D’abord orienté uniquement à l’entretien paysager, le travail des agents d'Utopi concerne  maintenant une partie du tri postal.

Une activité nouvelle pour laquelle il a fallu former les agents d'Utopi et qui a été rendu possible par le prêt de matériel (tables de tri) à l’établissement adapté. "C’est la qualité de notre relation avec La Poste qui a permis de mettre en place cette prestation, poursuit Anne Desquesnes. Elle permet de maintenir dans l’emploi des gens qui en sont éloignés. C’est une très belle aventure !"

Antoine Le Séguillon

Établissement(s) associée(s)